-  -  - 
Kulturadressen in der Gro├čregion
ERWEITERE SUCHE
calendrier
calendrier




Gefördert durch den Europäischen Fonds für regionale Entwicklung im Rahmen des Programms INTERREG IVA Großregion.
Die Europäische Union investiert in Ihre Zukunft.
La Chapelle des Cordeliers
Le Jardin de la Chapelle des CordeliersGrand Vitrail et Vitraux latérauxVitraux de Charles Marq - Atelier Simonhttp://www.youtube.com/watch?v=Qnfr-I6ccTohttp://www.youtube.com/watch?v=Qnfr-I6ccTo

Chapelle des Cordeliers de Sarrebourg

Mehr Information
(Leider existiert dieser Text nicht in deutsch.)

La Chapelle des Cordeliers :

     Sur la place des Cordeliers se trouvait au début du XIIème siècle l’église paroissiale dédiée à la Vierge et le château de Godefroy de Bliescastel. Ce dernier fit construire en 1265 le couvent des Cordeliers et l’église devint chapelle du couvent. Au début du XVIIIème siècle, la chapelle en partie ruinée fut restaurée. Après la Révolution, le couvent fut transformé en caserne et l’église en écuries. Durant l’annexion, une partie de l’édifice fut rendu temporairement au culte, comme temple protestant de la garnison. A partir de 1927, la chapelle devint le local de la Société d’Histoire et d’Archéologie qui en fit son musée. En 1970, seul le choeur de la chapelle fut conservé et le reste de l’édifice, menaçant ruine, fut détruit. Pour fermer le choeur, Pierre Messmer alors maire de Sarrebourg obtint de Marc Chagall la réalisation de son plus grand vitrail intitulé La Paix (12 mètres de haut sur 7,50 mètres de large).
     Comme tous les vitraux de Marc Chagall, celui de Sarrebourg a été élaboré dans l’atelier Simon de Reims. Il aura fallu deux ans (de 1974 à 1976) au maître verrier Charles Marq pour le réaliser. Il s’agit d’une oeuvre exceptionnelle qui s’inscrit dans la totalité de l’arc de la nef, là où se termine le choeur. Au lieu de se fermer sur lui-même, celui-ci s’ouvre vers la lumière.
 

Des Vitraux pour la Chapelle des Cordeliers :
     L'entrée latérale permet au public de pénétrer dans une zone d’accueil spacieuse et agréable où les visiteurs peuvent acquérir leur billet d’entrée et se munir des audio-guides (gratuits) en français, allemand et anglais grâce auxquels ils pourront suivre le "Parcours". Sur l’un des murs, des panneaux fournissent des informations sur l’histoire de la Chapelle des Cordeliers et livrent quelques phrases de Marc Chagall sur sa conception de l’art et du sacré.
     Le visiteur accède alors dans le chœur de la Chapelle où il peut contempler à loisir les vitraux qui l’illuminent. Un mobilier contemporain constitué de quatre cubes en plexiglass de couleur rouge - les formes, les matières et les couleurs sont choisies à dessein afin de jouer subtilement avec le vitrail, sans jamais le trahir - qui servent de support aux informations et qui initient le "Parcours" :
          · 1 - Marc Chagall, sa vie, son œuvre,
          · 2 - Des vitraux pour la Chapelle des Cordeliers
          · 3 - Chagall et le vitrail,
          · 4 - La Paix.
     Chaque cube porte quatre textes, quatre illustrations et quatre numéros qui permettent au visiteur d’accéder à des informations complémentaires grâce à leur audio-guide.
     Les enfants ne seront pas oubliés puisqu’un signe leur permettra de distinguer la phrase qui leur est réservée.
     Ces éléments muséographiques ne sont que des moyens destinés à la médiation entre les œuvres et le visiteur. Les vitraux de la Chapelle des Cordeliers, ne l’oublions pas, suscitent d’abord et surtout l’admiration et la médiation. Des sièges mobiles sont disposés ça et là afin que chacun puisse découvrir le point de vue idéal.

Le Jardin de Chagall :
     De la Chapelle, le visiteur pénètre dans le jardin, espace clos ceinturé par une palissade métallique pour l’isoler en partie de l’espace urbain et lui garder ainsi son intimité.
     Les cubes de verre qui abritent arbres et végétaux aux couleurs changeantes au fil des saisons, prolongent le dialogue avec les vitraux et la métaphore du bouquet éclatant de Marc Chagall. Car l’artiste, au-delà du symbole, aimait particulièrement les jardins, les fleurs, leurs parfums et leurs couleurs.
La déambulation du public est rythmée par une série d’espaces protégés par des haies et des plantations de hauteurs différentes qui permettent de découvrir la suite du jardin dans lequel sont diffusés, depuis les audio-guides, des extraits d’interviews de Marc Chagall ou de ses proches.
Invitation à la rêverie , à la méditation, au repos, cet espace de transparence et de lumière, est rythmé par la voix de Marc Chagall, par ses poèmes et par les textes de ceux qui l’ont aimé, souvenirs sensibles et émouvants du maître qui soudain le rendent présent à nos côtés.

Horaires :
Tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h sauf le mardi et le dimanche matin.
Situation :
Place des Cordeliers
57400 SARREBOURG

Renseignements :
Musée du Pays de Sarrebourg,
Rue de la Paix
57400 SARREBOURG
Tél : 03.87.08.08.68

Tarifs aux conditions générales :
Droit d’entrée groupé Musée-Chapelle des Cordeliers (Tarif Normal) : 6,00€
Droit d’entrée groupé Musée-Chapelle des Cordeliers (Tarif Réduit) : 4,00€
Pour les moins de 18 ans : gratuit
Le 1er dimanche du mois : entrée gratuite pour tous les visiteurs
Pass-Musée : 10,00€ (valable pour le Musée et la Chapelle des Cordeliers pour une durée de 1 an).

Chapelle des Cordeliers de Sarrebourg
Place des Cordeliers
57400 Sarrebourg
France
Telefon (Zentrale):
0033(0)387080868
Fax (Zentrale):
0033(0)387080877
E-mail (Info):
secret.musee.sarrebourg@wanadoo.fr
Internet:
www.ville-sarrebourg.fr/Chapelle-des-Cordeliers
57