-  -  - 
Veranstaltungen in der Großregion
ERWEITERE SUCHE
calendrier
calendrier




Gefördert durch den Europäischen Fonds für regionale Entwicklung im Rahmen des Programms INTERREG IVA Großregion.
Die Europäische Union investiert in Ihre Zukunft.
Alberto Garcia Alix >< « Une saison en enfer » (Arthur Rimbaud)

Alberto Garcia Alix >< « Une saison en enfer » (Arthur Rimbaud)


11.01.2019 - 06.04.2019

Mehr Information
(Leider existiert dieser Text nicht in deutsch.)

Ce nouveau projet d'exposition a été conçu par Olivier Vrankenne et Stefan De Jaeger lors de la lecture d'Une saison en enfer d'Arthur Rimbaud. Ainsi commence le premier poème du recueil : "Jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s'ouvraient tous les c?"urs, où tous les vins coulaient. Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux. ?' Et je l'ai trouvée amère. ?' Et je l'ai injuriée." La lecture de ce recueil autobiographique a instantanément inspiré Olivier Vrankenne. Le lien qui unie l'univers pernicieux d'Arthur Rimbaud et d'Alberto Garcia Alix lui est apparu comme évident. La folie d'un passé poussé en dérision, la remise en question du mythe chrétien et un désespoir profond présent dans l'oeuvre de Rimbaud sont aussi les sujets du photographe espagnole Alberto Garcia Alix. Ses photographies incarnent le miroir de sa propre intimité dans laquelle se côtoient sexe, drogue, mort et spiritualité. Eloges de la beauté, symboles introspectifs, peurs métaphorisées, les clichés du photographe sont des instants du vécu. Il dit « l'autoportrait n'englobe pas la représentation physique mais aussi ce qui m'identifie, ce qui m'est propre ». L'important c'est l'intention du moment explique-t-il. Dans dernier poème du recueil de Rimbaud intitulé « Adieu » nous retrouvons un optimisme irréductible dans l'avenir commun à celui présent dans le travail d'Alberto. Ainsi commence le dernier poème du recueil : « L'automne déjà ! - Mais pourquoi regretter un éternel soleil, si nous sommes engagés à la découverte de la clarté divine, - loin des gens qui meurent sur les saisons. » Pour incarner la relation entre les deux artistes, OV propose une re-lecture des photographies d'Alberto Garcia Alix à la lumière d'objet de curiosité appartenant à la collection personnelle de Stefan De Jeager.
Kontakte zu dieser Veranstaltung
105